Cette preuve d'amour, cette Jalousie qui gâche la vie, qui détruit des couples. Cette jalousie qui prend parfois une tournure irrationnelle sans qu'on en soit conscient.
 
Pourquoi ?  Voilà les effets d'une cause dissimulée...
 
C'est généralement le conditionnement culturel qui nous cache l'utilité de la jalousie.
Cet article permet de comprendre les origines de ce leurre, pour prendre conscience de ses propres responsabilités afin de répondre à ses propres besoins.
 
Et ainsi, nous ne serons plus surpris le jour où l'autre
se comporte en humain libre de ses désirs et non pas en objet de désirs personnels ...
D'une preuve d'amour à l'indépendance amoureuse
Commenter sur facebook
Plus on est jaloux, plus c’est une preuve de manque d’amour.
4. Gagner en indépendance pour aimer au mieux
 
Il parait... Il parait ! Qu'il est possible de répondre à 100% des besoins d’une personne.
Sous-entendu, il est possible d’être la personne parfaite pour quelqu’un, et réciproquement en plus.
Alors que tout le monde le sait et le dit « personne n'est parfait »... Paradoxe flagrant.
Illusion dévoilée.
 
Notre culture nous laisse croire qu'il est de notre responsabilité de combler entièrement les besoins de l'autre, et d'y parvenir en permanence pour prouver que nous sommes "la bonne personne" qui sait bien nourrir le petit ego de l'autre.
C'est bien malheureux, et extrêmement dévalorisant. Quand la barre est trop haute, on a vite fait de se sentir en perpétuel échec… La pression est énorme.
 

Se considérer comme responsable du bonheur des autres, c'est considérer qu'ils sont incapables de s'assumer eux-mêmes. Une séquelle du désir de toute-puissance.
 
Nous sommes responsable de notre propre bonheur. Il ne tient qu'à nous de nous donner les moyens de s'épanouir, dans notre vie professionnelle, dans notre vie familiale, dans notre vie amicale, dans notre vie sentimentale, dans notre vie sexuelle. De même qu'accepter ses coups de blues comme étant des phases essentielles à la recherche d'un bien-être toujours croissant.
 


Alors, la jalousie aura t-elle raison de notre amour ?
 
Ou pouvons-nous la transformer en un outil constructif au bénéfice de chacun-e ?
Et ainsi éviter que la jalousie tue notre couple...
Articles que vous pourriez apprécier
4 étapes pour avoir envie de transformer sa jalousie par respect de l'autre...
 
La jalousie n'est qu'une émotion qu'on a détourné pour justifier la possession d'une personne. Or une émotion n'est qu'un indicateur nous renseignant sur un besoin. Une émotion positive indique un besoin satisfait, une émotion négative indique un besoin non-satisfait. Dans le cas de la jalousie, c'est souvent le besoin de sécurité affective qui réclame à manger.
 
Cessons de croire que c'est à l'autre de combler nos besoins, de nous nourrir. En étant un adulte autonome et responsable, c'est bien notre propre rôle de prendre en charge nos propres besoins. L'autre peut nous aider, mais on ne peut pas l'exiger.
3.   ALORS, A QUOI SERT LA JALOUSIE ?
1. Pourquoi la jalousie est-elle détournée ?
 
On entend souvent que la jalousie est une bonne chose, que c'est même une preuve d'amour, une preuve qu'on tient à garder l'autre. Cela revient à dire que pour se garder l'un l'autre, il faut obligatoirement qu'on s'accroche par des laisses. Comme si les cordes étaient l'unique solution pour s'engager au long terme... Cela revient à nier la capacité des gens à poursuivre leur projet par envie.
 
L'amour n'est-il pas plus puissant quand la personne revient d'elle-même,
par envie, par confiance, par complicité ?
 











On nous fait croire depuis notre enfance qu'il faut contrôler l'autre pour l'aimer.
 
La jalousie est une preuve du désir de contrôle, pas une preuve d'amour. L'amour-propre de son ego qui aimerait maîtriser les autres, comme le désir de toute puissance du nourrisson qui souhaite garder à vie ses parents entièrement dévoués à ses petits soins.
 
Réflexe inconscient qui doit devenir conscient pour cesser de vouloir contrôler autrui. Surtout que c'est rarement en contrôlant l'autre qu'on le retient... "sa jalousie m'étouffe"...
 

Tant qu'on voit l'autre comme un objet nous appartenant, il ne faut pas s'étonner que le jour où l'autre se comporte comme un humain -un Etre libre de son corps et de son coeur-, que nous ressentions une grande douleur en tombant de très haut. Attérir de l'illusion pour arriver sur la réalité, et voilà, ma jalousie me fait souffrir. Ma jalousie me tue même parfois.
 


2. Revenir à la réalité pour mieux utiliser sa jalousie
 
Sans modification de son rapport à l'autre, il est presque inévitable (à quelques exceptions près*) d'en souffrir énormément un jour ou l'autre.
 
*La majorité des gens pensent tou-te-s pouvoir faire parti des exceptions : c'est donc bien que l'illusion leurrant une sécurité-affective-relative est très attirante. Les gens aiment espérer, ce qui est bien normal après tout, le piège étant de prendre ses espérances pour une réalité.
 
Si sa jalousie m'excite, si j'apprécier l'idée d'être considéré-e comme un objet et de considérer l'autre comme un objet, alors je ne devrais même pas ressentir de jalousie... Si ma jalousie me pourrit la vie, je dois cesser de me mentir, mon fort-intérieur n'aime pas cette idée d'objet. On ne peut jamais faire évoluer sa jalousie sans dépasser l'envie de possession sur l'autre (c'est bien une envie, et pas un besoin).
Rechercher
Pré-Requis 
Accueil
Aussi adapté à la
non-exclusivité
Des vidéos 
Boutique
Jalousie CulturelleJalousie d'EgoJalousie Psycho 
J-LiFEvolution
Vers une Jalousie Constructive
Guide Pratique
pour une
Jalousie Constructive